Skip To Content

Contact Us Site Map A A A عربي Main menu Search

Research to Advance Family Policies

Doha Call to Action

Doha l’Appel à l’action

Doha l’Appel à l’action

Nous, représentants de la société civile, du monde universitaire, des décideurs politiques et des individus qui participons à la Conférence internationale organisée à Doha les 16 et17 avril 2014 par l’Institut international de Doha pour l’étude de la famille – membre de la Fondation du Qatar pour l’éducation, les sciences et le développement communautaire – en vue de commémorer le vingtième anniversaire de l’Année internationale de la famille,

Ayant considéré le thème de la conférence « Autonomisation des familles: une voie de développement »,

Réaffirmant que la famille est non seulement la pierre angulaire de la société, mais également un acteur essentiel du développement durable, social, économique et culturel,

Soulignant qu’il importe d’élaborer, de mettre en œuvre et d’assurer le suivi des politiques axées sur la famille, en particulier en ce qui concerne les domaines de l’élimination de la pauvreté, de la promotion du plein emploi, du travail décent, de l’équilibre entre vie professionnelle et vie de famille, de l’intégration sociale et de la solidarité entre les générations,

Soulignant que la réalisation des objectifs de développent, notamment ceux relatifs à l’élimination de la pauvreté, à l’éducation des enfants – des filles en particulier – et à la réduction de la mortalité maternelle, dépend, dans une large mesure, des moyens dont disposent les familles pour assumer les multiples fonctions qui sont les leurs,

Soulignant en outre que l’accent stratégique mis sur la famille permet de trouver des solutions globales aux problèmes persistants de développement, tels que les inégalités et l’exclusion sociale,

Appelons les gouvernements à autonomiser les familles et à leur donner les moyens de contribuer au développement, et ce en prenant les mesures suivantes:

  1. Concevoir des politiques globales et cohérentes, intégrer une approche intersectorielle afin de soutenir la stabilité familiale et mettre en place/renforcer un mécanisme national permettant d’élaborer des politiques et programmes axés sur la famille et d’allouer les ressources humaines et financières nécessaires à leur mise en œuvre, suivi et évaluation.
  2. Promouvoir l’égalité des sexes et l’autonomisation des femmes, réformer les lois et politiques discriminatoires – notamment les lois sur la famille – et promulguer des lois destinées à mettre fin aux mariages d’enfants et à la violence à l’égard des femmes.
  3. Reconnaître la contribution des hommes à la famille et leur responsabilité envers celle-ci, concevoir des politiques visant à limiter les effets de l’absence des hommes/pères sur le bien-être de la famille et promouvoir une « paternité active ».
  4. Concentrer les stratégies de réduction de la pauvreté sur la famille en tant qu’ensemble et prendre conscience que la désagrégation de la famille peut être à la fois une cause profonde et un effet de la pauvreté et que prévenir ce phénomène est une priorité.
  5. Adopter des politiques visant à garantir l’équilibre entre vie professionnelle et vie de famille afin que les responsabilités d’éducation et de subvention aux besoins de la famille n’incombent pas uniquement aux femmes et collaborer avec le secteur privé en vue de protéger et de soutenir les travailleurs ayant des responsabilités familiales.
  6. Accorder de l’importance aux contributions de toutes les générations de la famille, concevoir et mettre en œuvre des politiques visant à renforcer la solidarité et les partenariats entre les générations et promouvoir le maintien de relations intrafamiliales saines.
  7. Garantir la collecte systématique de données et de statistiques sur le bien-être des familles et collaborer en vue d’échanger les meilleures pratiques à l’échelle nationale, régionale et internationale.
  8. Concevoir et mettre en œuvre des politiques et interventions axées sur la famille en vue de soutenir et renforcer la cohésion des familles qui se trouvent dans des situations de vulnérabilité (conflits, catastrophes naturelles et épidémies – notamment VIH/SIDA et malaria)
  9. Créer un environnement propice à la contribution significative des organisations de la société civile dans la conception, la mise en œuvre et le suivi des politiques et programmes relatifs à la famille et supprimer les obstacles entravant la création, le travail et le financement des organisations non gouvernementales.
  10. Reconnaître que les familles sont la pierre angulaire du développement durable et veiller à ce qu’elles fassent partie intégrante du programme de développement pour l’après-2015.

Download Doha Call to Action

Who We Are

About DIFI

About DIFI

The Doha International Family Institute (DIFI), formerly known as Doha International Institute for Family Studies and Development (DIIFSD), was established by Her Highness Sheikha Moza Bint Nasser, Chairperson of Qatar Foundation for Education, Science and Community Development in 2006. The Institute has special consultative status with the United Nations Economic and Social Council (UNECOSOC).

More All Grants

UN Forum

55th Session of the Commission for Social Development

Date: 1-10 February 2017
Location: United Nations, New York, USA
Download Statements View Galleries

News

More

Resources & Downloads

  • Empowering Families: A Pathway to Development
    Empowering Families: A Pathway to Development
  • Empowering Families: A Pathway to Development
    Empowering Families: A Pathway to Development
  • The State of the Family in the World
    The State of the Family in the World
  • The Impact of Wars and Conflicts on Arab Families
    The Impact of Wars and Conflicts on Arab Families
Scroll To Top of Page